Sougueur Bladi

Deux mille femmes violentées en 2010 TIARET Par : R. SAL


Edition du Jeudi 16 Décembre 2010

L’Algérie profonde

Deux mille femmes violentées en 2010
TIARET

 

Par : R. SALEM


Le chiffre noir de la violence à l’égard des femmes traduit, sans quiproquos, qu’il a atteint un seuil critique à travers la wilaya de Tiaret où l’on enregistre 2 000 cas, dont 7 mortels, ayant pour corollaire les disputes conjugales durant l’année 2010. C’est du moins ce qui a été avancé par le docteur Nehar, médecin légiste de l’EPH Youssef-Damardji, lors de la rencontre organisée à ce sujet par le bureau de wilaya des femmes travailleuses affiliées à l’UGTA.
“Les clignotants sont vraiment au rouge quand on sait que le chiffre noté est infiniment plus important dans la grande wilaya d’Oran, où sont enregistrés 900 cas durant la même période”, précisera ce dernier.
Au demeurant, le docteur soulignera que la prévalence pour l’année 2010 montre qu’une femme sur cinq a subi des violences corporelles alors que deux femmes sur cinq ont subi des atteintes psychologiques, morales et sociales.  Dans le même sillage, notre source ajoute que ce phénomène a atteint une moyenne annuelle, au niveau national, de 9 562,22 cas de l’année 2000 à 2008 où 13 100 cas ont été signalés. Mais ces chiffres officiels ne concernent, selon notre interlocutrice, que les cas remarqués et authentiques. Dans la réalité, maintient-elle, ils sont certainement plus élevés dans une société encore machiste où la femme se plaint rarement des “traitements” infligés par l’époux, l’amant, le père ou le frère.
Dès lors, souvent pointés du doigt, le chômage, la toxicomanie et l’alcoolisme sont les principaux facteurs de violence. “Souvent, le problème conjugal est souvent lié à l’infidélité dans le couple, comme il peut être lié à l’incompatibilité de niveau intellectuel”, soutiendra une femme, cadre dans le secteur de l’éducation.
Par ailleurs, nous apprenons de la présidente du bureau local des femmes travailleuses que la wilaya de Tiaret trouve comme perspective de doter cette catégorie de la population d’un foyer d’hébergement pour femmes battues ainsi que d’un numéro vert qui sera mis à leur disposition.



16/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres